Pour faciliter l’accès aux financements des entreprises artisanales, et plus globalement des TPE et PME, de nombreuses aides et dispositifs existent. Le réseau des CMA d'Auvergne-Rhône-Alpes vous propose de vous aider à vous orienter vers les solutions les plus adaptées à vos projets ou problématiques.

Les outils de financement

Prêt Artisan à taux 0

Un prêt à taux zéro, sans garantie personnelle ni frais de dossier, compris entre 3 000 et
20 000€, devant être complété par un financement bancaire classique est lancé par la Chambre régionale de métiers et de l'artisanat, la Banque Populaire et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. La Socama et la Région apportent leur garantie en cas de défaillance des entreprises. Le prêt bancaire complémentaire peut être apporté par tout autre organisme bancaire. 

Le prêt à taux zéro concerne la création, la reprise et le développement des entreprises (matériel, immatériel, commercial, processus, besoin en fonds de roulement en lien avec l'investissement). Les artisans doivent s'adresser à la CMA afin de monter le dossier d'instruction du prêt à taux zéro. Chaque dossier est envoyé à la Banque Populaire. 

Il est ensuite analysé et validé par un Comité d'engagement du prêt artisan Auvergne-Rhône-Alpes.  

  Contactez la CMA pour monter le dossier de financement

Les aides directes de la Région

La vocation de cette subvention est d'aider les entreprises artisanales ayant un point de vente accessible au public à s'installer ou à se développer. Sont éligibles à ces aides les entreprises situées sur les communes concernées par le maintien d'une offre commerciales de proximité, et au sein des métropoles, uniquement dans les communes de moins de 2 000 habitants et quartiers politiques de la ville. 
L'investissement peut concerner la rénovation d'une vitrine ou un aménagment intérieur, des dépenses liées à des économies d'énergies, l'acquisition de matériel de production ou de sécurité de l'établissement. Le montant de cette aide directe est de 20% des dépenses éligibles avec un plancher de subvention de 2 000€ H.T. et un plafond de 10 000€ H.T. Cette aide régionale doit obligatoirement être cumulée avec un co-financement (10% au minimum) d'une intercommunalité ou d'une commune. 
Aussi, les chefs d'entreprise ou créateur/repreneurs intéressés doivent se mettre en rapport avec la collectivité, porte d'entrée de ce dispositif sur leur territoire. Les artisans, avec l'aide de la CMA, adressent ensuite un courrier d'intention à la collectivité et à la Région, préalable obligatoire avant le démarrage des travaux. La CMA monte et complète avec l'artisan le dossier de demande de subvention, accompagné d'un avis et le transmet à la Région. Le dossier fait ensuite l'objet d'un vote à la Région, dans la limite du budget annuel. 

Aides pour faciliter l'accès au financement bancaire

Dans la grande majorité des cas, le recours à l’emprunt bancaire reste la solution principale pour financer son entreprise. Pour faciliter l’accès des TPE artisanales aux prêts bancaires, dans des conditions de durée, de coût et de responsabilité adaptées aux capacités financières de l’entreprise et de l’artisan, le réseau des CMA d'Auvergne-Rhône-Alpes vous propose de vous orienter vers des organismes spécialisés dans la caution et la garantie bancaire :

  • La SIAGI : cette filiale du réseau national des CMA accompagne les artisans dans la qualification de leurs projets et le montage de leur dossier bancaire, puis se porte garante auprès des banques, leur permettant ainsi de partager le risque et d’accepter plus facilement d’accorder l’emprunt.
    Accédez au site de la SIAGI
  • SOCAMA : Cette association à but non lucratif est spécialisée dans la garantie de prêts professionnels pour la création, le développement et la reprise d’entreprise artisanale, et s’appuie pour cela sur un partenariat avec la Banque Populaire et sur la participation de l’Union Européenne.
    Accédez au site de la SOCAMA

Nouvelles sources de financement

Le boom du financement participatif (crowdfunding) ces dernières années ouvre de nouvelles opportunités aux entreprises artisanales, en leur permettant de financer, au moins en partie, leurs projets grâce à des dons ou des prêts accordés par des particuliers. Le financement participatif contribue ainsi à renforcer l’économie de proximité, dont fait partie l’Artisanat, en créant du lien entre particuliers et entreprises et en alimentant les économies locales.

De nombreux sites internet vous offrent une plateforme où présenter votre entreprise et votre projet, et proposer aux internautes de vous aider à le réaliser. Certains sites peuvent être spécialisés dans le don ou le prêt, sur un type d’activité ou un autre, ou encore être ancrés sur un territoire en particulier.

L’APCMA, le réseau national des CMA, a signé en juillet 2015 un partenariat avec le groupe Kiss Kiss Bank Bank & Cie afin de sensibiliser les artisans au crowdfunding et de mieux évaluer leur besoin en la matière.